Home / Actualités / Un troisième utilitaire purement électrique pour Alfa Romeo?

Un troisième utilitaire purement électrique pour Alfa Romeo?

Au moment d’écrire ces lignes, la division Alfa Romeo n’a toujours pas de véhicule électrifié au sein de sa flotte. Or, tout ceci pourrait bientôt changer alors que la marque italienne prépare l’arrivée d’un petit frère hybride rechargeable au multisegment Stelvio, le prototype Tonale dévoilé en 2019 qui donnait un bon aperçu de ce à quoi il fallait s’attendre de ce futur utilitaire aux dimensions réduites.

Il semble que ce futur Tonale (attendu en 2021) n’est pas le seul véhicule à caractère utilitaire à se retrouver dans la boule de cristal d’Alfa Romeo, du moins si on se fie à un article paru sur le site du magazine britannique Autocar. La publication avance qu’un troisième VUS est prévu et que ce dernier pourrait passer directement à la propulsion purement électrique. L’article en question parle d’un véhicule qui aurait des proportions similaires au Audi Q2, un modèle qui ne fait pas partie de l’alignement nord-américain. Pensez notamment au BMW X1 ou au MINI Countryman comme véhicules équivalents de ce côté-ci de l’Atlantique.

La prédiction d’Autocar ne surprend pas au moment même où le groupe FCA est en pourparlers avec le géant français PSA pour former le quatrième groupe automobile de la planète. S’il est clair que FCA a pris du retard quant à son électrification, son homologue français est justement un partenaire idéal pour corriger cet écart technologique.

Le troisième utilitaire serait prêt pour l’année-modèle 2022, complétant du même coup l’alignement principal d’Alfa Romeo. Rappelons que le constructeur a dû revoir à la baisse le nombre de nouveaux modèles qu’il envisageait lors du dernier plan de relance. Si ces nouveaux véhicules utilitaires ramènent la marque du bon côté de la profitabilité, Alfa Romeo pourrait bien se remettre à produire des voitures sport, une rumeur qui fera plaisir aux aficionados.

Ce petit utilitaire électrique italien comporterait donc plusieurs composantes françaises, les divisions Peugeot et DS qui ont déjà une plateforme dédiée à l’énergie électrique. Reste maintenant à savoir si ce dernier joueur du trio utilitaire traversera l’océan pour épauler la Giulia, le Stelvio et le Tonale à venir. Toutefois, avec l’engouement nord-américain pour tout ce qui porte la mention utilitaire, il est permis de croire à son arrivée chez nous.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut