Home / Essais Routiers / PREMIER ESSAI : Subaru Outback 2018

PREMIER ESSAI : Subaru Outback 2018

Comme la Subaru Legacy, la Subaru Outback 2018 reçoit plusieurs améliorations qui individuellement ne semblent pas nécessairement notables, mais une fois mises ensemble sont tout de même significatives. Cela dit, rien ne change du côté du comportement routier de l’Outback et le confort et la douceur sont toujours au rendez-vous.

Subaru Outback

La Subaru Outback a toujours été populaire, particulièrement auprès des acheteurs québécois. Souvent, il est impossible pour les concessionnaires Subaru de trouver un modèle Outback à la fin de l’année, les unités disponibles ayant toutes été vendues.

La version améliorée de l’Outback introduite pour 2018 ne fera rien pour diminuer la popularité du multisegment nippon qui offre un bel équilibre de confort et de polyvalence le tout enrobé d’une consommation de carburant raisonnable et une sécurité intéressante.

Subaru Outback

L’extérieur de l’Outback 2018 affiche une silhouette similaire au modèle de l’an dernier, mais l’on remarque de nouveaux pare-chocs, une nouvelle calandre et des phares redessinés qui incorporent désormais des feux à DEL. À l’intérieur, c’est surtout le nouveau volant que l’on remarque en premier suivi du système d’infodivertissement qui offre maintenant de série les fonctions de connectivité Apple CarPlay et Android Auto.

La climatisation a aussi été améliorée tout comme la suspension qui se veut plus confortable. Le rendement de la boîte CVT a aussi été revu tandis que le moteur quatre cylindres de 2,5 litres est un peu plus léger. Puis, l’intérieur profite désormais d’une nouvelle insonorisation.

L’habitacle est encore et toujours un havre de paix. La Subaru Outback 2018 s’avère une excellente routière et permet de franchir les kilomètres sans jamais ressentir de fatigue. Que ce soit sur l’autoroute ou encore en ville, on se sent bien derrière le volant de l’Outback.

Inversement, on ne ressent pas vraiment de sensations fortes. Le moteur quatre cylindres de 2,5 litres développe 175 chevaux et 174 lb-pi de couple, et bien qu’il est plus léger cette année, il n’est pas plus rapide ou dynamique. La boîte CVT n’aime pas se faire brusquer et ça parait au niveau des accélérations et des reprises. Écrasez l’accélérateur, et vous entendrez beaucoup plus de bruit que d’autre chose tandis que la poussée est correcte, mais elle n’a certainement rien d’exceptionnel.

En contrepartie, la consommation de carburant est remarquable pour un véhicule aussi polyvalent doté de série de la traction intégrale. En effet, le 2,5 litres affiche une consommation moyenne de seulement 9,4 litres aux 100 kilomètres en ville, et 7,3 litres aux 100 kilomètres sur l’autoroute. Vous ne trouverez pas beaucoup de multisegments/VUS en mesure d’égaler l’économie d’essence de l’Outback.

Vous pouvez aussi opter pour un moteur six cylindres à plat qui développe 256 chevaux et 247 lb-pi de couple. Ce moteur offre des performances un peu plus relevées, mais il faudra débourser au moins 40 000 $ (avec les taxes) pour l’obtenir, et selon moi le gain au niveau du dynamisme n’est pas suffisant pour justifier l’économie de carburant plus importante et le prix plus élevée.

L’habitacle propose beaucoup d’espace autant pour les passagers à l’avant que ceux et celles à l’arrière, et le coffre est en mesure d’accueillir environ 1 000 litres avec tous les sièges en place et si vous abaissez la banquette arrière vous aurez droit au double d’espace environ. Bref, la polyvalence de l’Outback est indéniable.

Pour plusieurs consommateurs, c’est le fait que cette polyvalence soit combinée à une conduite qui ressemble beaucoup à celle d’une voiture qui rend l’Outback si intéressante.

Subaru Outback

Au niveau sécurité, la Subaru Outback 2018 propose l’ensemble Eyesight en option sur certains modèles et de série sur d’autres qui comprend une panoplie de systèmes d’assistance à la conduite tels que le régulateur de vitesse adaptatif, l’avertissement de collision frontale avec freinage et gestion des accélérations automatique, et l’alerte de sortie de voie avec direction automatisée. Ultimement ces technologies ont comme objectif de non seulement avertir le conducteur d’une collision potentielle, mais aussi de les prévenir.

Avec le système Eyesight et les phares haut de gamme, l’Outback a reçu la désignation Meilleur Choix Sécurité + de l’IIHS, la meilleure note en matière de sécurité accordée par l’organisation américaine.

Offerte à partir de 31 135 $ avec frais de préparation, la Subaru Outback 2018 est idéale pour ceux et celles à la recherche d’un véhicule spacieux et polyvalent qui affiche une consommation de carburant raisonnable et un confort supérieur à la moyenne. Son seul défaut se retrouve au niveau des performances moyennes du moteur 2,5 litres en accélération et en reprise.

Comme la Subaru Legacy, la Subaru Outback 2018 reçoit plusieurs améliorations qui individuellement ne semblent pas nécessairement notables, mais une fois mises ensemble sont tout de même significatives. Cela dit, rien ne change du côté du comportement routier de l’Outback et le confort et la douceur sont toujours au rendez-vous. La Subaru Outback a toujours …

Evaluation Sommaire

Habitacle - Style - 80%
Habitacle - Espace - 95%
Sur la route - Confort - 94%
Sur la route - Performances - 72%
Sur la route - Agrément de conduite - 75%
Économie de carburant - 83%

83%

Votre évaluation: 5 ( 1 votes)

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut