Home / Actualités / L’HISTOIRE DE L’AUTO : la première contravention a été remise en 1896

L’HISTOIRE DE L’AUTO : la première contravention a été remise en 1896

Presque tous les automobilistes ont reçu à un moment donné ou un autre dans leur vie une contravention. Ce n’est jamais agréable, et nous pourrions débattre longtemps de leur efficacité à réduire la vitesse des conducteurs trop pressés.

En général, nous recevons notre contravention, nous respectons les limites de vitesse pendant quelques minutes suite à la malchance avant de recommencer à filer à vive allure. Je ne dis pas que c’est correct et que les limites n’ont pas leur place sur nos routes, seulement que rares sont ceux qui les respectent à la lettre.

Mais êtes-vous déjà demandé qui a reçu la première contravention de l’histoire de l’automobile? Il s’agit d’un certain Walter Arnold qui, en 1896, s’est fait prendre assez ironiquement au volant d’une voiture qu’il avait lui-même créée, la Arnold Benz.

La limite de vitesse à l’époque était de 2 mi/h, ou 3,2 km/h, et il était obligatoire d’être précédé par une personne brandissant un drapeau rouge afin d’avertir les passants qu’une « auto » s’approchait. Or, M. Arnold a non seulement omis d’avoir quelqu’un devant sa Benz, mais il a été capté en train de rouler à près de 13 km/h, soit 10 fois la limite permise.

Aujourd’hui, la voiture serait saisie et Walter Arnold serait en prison. En 1896, il s’en est plutôt tiré avec une amende de un shilling, soit une dizaine de dollars. Chanceux, le bonhomme.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut