Home / Essais Routiers / Ford Explorer ST 2020 : trop sportif?

Ford Explorer ST 2020 : trop sportif?

Ford Explorer ST 2020


  • Le Ford Explorer ST 2020 se détaille à partir de 59 099 $ avant les frais de transport et de préparation.
  • La version ST est rapide, dynamique et dotée d’une apparence résolument sportive.
  • La suspension ferme de l’Explorer ST gâche le confort sur route.

Redessiné cette année, le Ford Explorer 2020 profite d’une toute nouvelle carrosserie plus moderne, de nouvelles technologies, mais aussi d’une déclinaison ST affichant des performances plus élevées et un caractère sportif. Est-ce que le constructeur a réussi à créer un Porsche Cayenne au rabais? Oui et non.

D’abord, le nouvel Explorer repose sur un empattement allongé de 159 millimètres par rapport à celui de la génération précédente, mais ses dimensions extérieures n’ont guère changé. On s’attendrait donc à un habitacle plus spacieux, et curieusement, ce n’est pas nécessairement le cas. Le dégagement pour la tête à l’avant est en baisse tout en étant en hausse pour les occupants de la troisième rangée. Les passagers de la deuxième rangée obtiennent légèrement moins d’espace pour les jambes, mais tout le monde profite de plus de dégagement pour les épaules et les hanches.

En ce qui concerne l’aire de chargement, on note des gains substantiels en volume, mais seulement lorsque la banquette de troisième rangée est abaissée, et la capacité de remorquage est en hausse aussi, s’élevant à 2 540 kilogrammes (5 600 livres) pour le Ford Explorer ST 2020.

Jusque-là, pas si mal. La version ST démontre sa personnalité avec un habillage noir comprenant les contours d’ailes et de fenêtres, la grille de calandre, les bas de caisse et les jantes en alliage. Elle se distingue beaucoup plus des autres déclinaisons que l’Explorer Sport de l’an dernier, et en constatant le nombre de ST sur les routes, il faut admettre qu’elle séduit beaucoup d’acheteurs.

Sous le capot, on a droit à un nouveau moteur V6 biturbo de 3,0 litres, produisant 400 chevaux et 415 livres-pied, acheminés aux quatre roues par une boîte automatique à 10 rapports. Avec cette cavalerie, les accélérations sont au rendez-vous, bouclant le 0-100 km/h en plus ou moins 5,5 secondes, soit quelques dixièmes de moins qu’à bord du Dodge Durango R/T à moteur V8, et même du Porsche Cayenne de base. Bon, la sonorité du moteur dans l’habitacle est artificielle, mais on finit par s’y faire.

Il faudra aussi accepter le fait que l’économie d’essence n’est pas un des points forts du Ford Explorer ST 2020. Sa cote mixte ville/route de 11,8 L/100 km n’est pas si pire, en fait, mais notre essai hivernal s’est conclu avec une moyenne de 15,5 L/100 km, et bien que le moteur peut fonctionner sans problème avec de l’essence ordinaire, la puissance annoncée a été mesurée avec un indice d’octane de 93 – de l’essence plus rare et surtout, beaucoup plus chère.

Si le design intérieur est moderne, la qualité de certains matériaux et l’assemblage déçoit quelque peu. Certains composants ne l’alignent pas très bien avec les autres, alors que l’écran tactile de 10,1 pouces installé en position portrait – faisant partie d’un groupe d’options dans le ST – ne s’intègre pas très bien au tableau de bord. Et en activant Apple CarPlay ou Android Auto, on profite seulement d’une partie de l’écran, ce qui est dommage. Autrement, la disposition des commandes est ergonomique.

Le gros problème avec le Ford Explorer ST 2020, c’est que le réglage sport de la suspension et les roues optionnelles de 21 pouces avec pneus à profil bas gâchent la qualité de roulement en conduite normale. Ça brasse constamment à bord, et surtout en circulation urbaine, et la ST version a beau proposer un caractère sportif, son poids et ses dimensions ne sont pas aussi bien contrôlés que ceux du Cayenne, mais ce n’est pas vraiment mieux dans le cas du Durango. Bref, l’Explorer ST peut devenir lassant après un bout de temps.

Avec un prix de base de 59 099 $ avant les frais de transport et de préparation, le Ford Explorer ST 2020 n’est pas une aubaine, et avec les options ajoutées, notre camion à l’essai frisait les 65 000 $. C’est beaucoup de sous pour un VUS intermédiaire provenant d’une marque populaire, mais concurrentiel si l’on considère les 59 995 $ demandés pour un Durango R/T. Nous sommes à environ 15 000 $ des VUS de luxe allemands comme le Mercedes-Benz GLE, le BMW X5, l’Audi Q7 et, on le répète, le Porsche Cayenne.

Au final, l’Explorer ST plaît pour ses performances en ligne droite et son apparence sportive, mais dans son ensemble, on aimerait une finition plus soignée et un meilleur confort de roulement pour le prix demandé. Pour les besoins de la famille, une version plus abordable du VUS intermédiaire de Ford serait un meilleur achat.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut