Home / Essais Routiers / Chevrolet Tahoe 2021 : un grand pas en avant

Chevrolet Tahoe 2021 : un grand pas en avant

Chevrolet Tahoe 2021


  • Le Chevrolet Tahoe 2021 se détaille à partir de 58 748 $ avant les frais de transport et de préparation.
  • Excellent confort sur route, beaucoup d’espace intérieur, performances du V8 de 6,2 litres.
  • Consommation importante, piliers avant larges, pas facile à stationner.

Les VUS pleine grandeur peuvent bien être la cible des environnementalistes, il reste que ces mastodontes de la route sont fort populaires aux États-Unis, et leurs prix élevés en font des véhicules très profitables. Les constructeurs américains se doivent donc de concevoir un produit à la hauteur, et le Chevrolet Tahoe 2021 vient de recevoir une refonte en profondeur pour dominer la concurrence.

Ce VUS profite de plusieurs améliorations, comme l’adoption d’une suspension arrière indépendante et une suspension pneumatique livrable, sans oublier un système multimédia remanié et même un accoudoir central coulissant à l’avant, à commande électrique de surcroît. Ce qui n’a pas changé, c’est que l’on a conservé l’architecture à châssis sur cadre – un « frame de truck » comme on dit en bon français.

Les dimensions extérieures du Chevrolet Tahoe 2021 ont augmenté, comme si la génération précédente n’était pas assez grosse, et repose sur un empattement allongé de 125 millimètres. Le Chevrolet Suburban est encore plus imposant, lui qui profite d’un empattement étiré de 105 mm – et plus long 336 mm par rapport au Tahoe – afin de proposer un plus grand espace pour les passagers de la troisième rangée ainsi qu’une aire de chargement plus accommodante.

Et grâce à cette nouvelle suspension arrière, on a réalisé tout un exploit en augmentant le volume cargo du Tahoe de 67 % derrière la troisième rangée de sièges, de 40 % derrière la deuxième rangée et de 30 % derrière les sièges avant. On devance désormais l’espace de chargement des Ford Expedition, Toyota Sequoia et Nissan Armada, alors que le Suburban est plus volumineux que le Ford Expedition MAX. Comme avant, les GMC Yukon et Cadillac Escalade 2021, également redessinés cette année, profitent des mêmes dimensions à quelques millimètres près.

Sous le capot du Chevrolet Tahoe 2021, on retrouve de série un moteur V8 de 5,3 litres plus moderne que celui équipant la génération sortante. Cet engin produit 355 chevaux et un couple de 383 livres-pied, alors que sa boîte automatique à 10 rapports, son système de désactivation de cylindres et son système automatique arrêt/redémarrage tentent de limiter les dégâts au chapitre de la consommation, mais c’est peine perdue. Plus gros et légèrement plus lourd, le Tahoe à quatre roues motrices affiche des cotes ville/route/mixte de 14,8 / 11,8 / 13,5 L/100 km, soit un peu plus économique en ville par rapport au Tahoe 2020, mais plus gourmand sur l’autoroute.

Dans la nouvelle déclinaison High Country, la plus luxueuse, on profite d’un V8 de 6,2 litres développant 420 chevaux et un couple de 460 livres-pied, procurant des performances plus affirmées et une belle sonorité de moteur. Par contre, on doit alimenter ce moteur à l’essence super, ce qui fait grimper la facture encore plus. Ses cotes ville/route/mixte de 16,8 / 12,4 / 14,8 L/100 km en configuration 4RM en fait un VUS drôlement ivrogne.

Malgré son appétit pour le pétrole, le Tahoe n’est pas le pire de sa catégorie, puisque l’Armada consomme 15,4 L/100 km, alors que le Sequoia siphonne 16,4 L/100 km en conduite mixte. L’Expedition avec son moteur V6 biturbo mène le bal avec une moyenne de 12,5 L/100 km.

Avec le moteur de 5,3 litres, le Tahoe peut remorquer une charge allant jusqu’à 3 810 kilogrammes, ou jusqu’à 3 765 kg avec le moteur de 6,2 litres. Avec le système à quatre roues motrices, que l’on recommande chaudement pour les hivers du Québec et aussi pour la valeur de revente, il faut soustraire environ 45 kg de ces capacités.

Bientôt, un six cylindres turbodiesel de 3,0 litres s’ajoutera aux choix de motorisations. Ses cotes de consommation n’ont pas encore été dévoilées, mais ce moteur devrait être passablement plus économique à la pompe. Il produit 277 chevaux et 460 livres-pied.

Sur la route, on note une amélioration quant à la qualité de roulement, même si les joints de dilatation sur les ponts autour de Montréal infligent de petites secousses au gros VUS. La suspension pneumatique permet de relever la caisse d’un pouce sur les routes urbaines ou sur les sentiers, ou deux pouces en conduite hors route, si l’on a préalablement sélectionné la gamme basse (4L). La suspension s’abaisse d’un pouce sur l’autoroute, et de deux pouces à l’arrêt afin de faciliter l’embarquement et le débarquement.

On s’y attend, l’habitacle est spacieux comme un salon alors que même des adultes peuvent prendre place dans la troisième rangée. La banquette médiane peut être remplacée par deux sièges capitaines, réduisant la capacité de huit à sept passagers, alors que l’accès à la dernière rangée est relativement facile. À l’avant, les piliers et les rétroviseurs sont très larges, obstruant la visibilité, alors il faudra être prudent lors de la négociation des intersections avec les piétons et les autres voitures. Malgré son gabarit, le Chevrolet Tahoe 2021 se conduit aisément, sauf dans le stationnement du centre commercial, bien entendu.

Quant au système multimédia, il s’opère comme un charme avec un écran tactile réactif au toucher, d’une grande dimension, et l’intégration Apple CarPlay et Android Auto peut s’effectuer avec ou sans fil. Les commandes de climatisation sont faciles à utiliser en conduisant, et comme dans la génération précédente, les sièges chauffants peuvent s’activer seulement sur les dossiers ou sur l’assise également.

L’accoudoir central motorisé est polyvalent, puisqu’il dissimule un compartiment de rangement supplémentaire et permet aux porte-gobelets arrière d’être plus proches des passagers. Toutefois, pour le coulisser, on doit laisser notre doigt appuyé pendant plusieurs secondes sur un commutateur situé au plafond. Disons que l’assistance électrique est inutile.

Une pléthore de caractéristiques est disponible dans le Tahoe, qui comprend un toit panoramique, un système de navigation, des marchepieds à déploiement électrique, des sièges avant chauffants et ventilés, un affichage tête haute de 15 pouces ainsi qu’un système de divertissement arrière à deux écrans, entre autres. Si notre budget nous le permet, les amortisseurs magnétorhéologiques livrables rehaussent grandement le confort sur route du VUS.

Le prix de départ du Chevrolet Tahoe 2021, en habillage LS, est de 58 748 $ avant les frais de transport et de préparation, et la version High Country essayée frisait les 90 000 $. Entre les deux, on retrouve le LT moyennement bien équipé, le Z71 et son allure plus robuste, le sportif RST ainsi que le Premier, légèrement moins cossu que le High Country.

Plus spacieux que ses rivaux, agréable à conduire et polyvalent comme jamais, le Tahoe est un VUS pleine grandeur très bien réussi par GM, et devient la nouvelle référence de sa catégorie, même si l’Expedition n’est pas piqué des vers lui non plus.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut