Home / Essais Routiers / Toyota RAV4 2020 : la valeur sûre

Toyota RAV4 2020 : la valeur sûre

Toyota RAV4 2020


  • Le Toyota RAV4 2020 se détaille à partir de 28 090 $ avant les frais de transport et de préparation.
  • Habitacle volumineux, peu énergivore, fiabilité et valeur de revente reconnus.
  • Pas très divertissant à conduire, moteur bruyant et peu mélodieux.

Bien entendu, il existe de nombreux modèles de VUS compacts sur le marché, puisqu’il s’agit d’un segment très populaire et tous les constructeurs cherchent à en tirer profit, avec raison. Les consommateurs ont donc l’embarras du choix, mais des fois, quand il y a justement trop de choix, ça peut devenir compliqué. Pour ceux qui ne veulent pas se casser la tête, il y a le Toyota RAV4 2020.

D’abord, on ne peut se tromper en ce qui concerne les motorisations. Un quatre cylindres de 2,5 litres propulse les variantes plus abordables, déballant une puissance de 203 chevaux et un couple de 184 livres-pied. Il est jumelé à une boîte automatique à huit rapports ainsi qu’un rouage à traction ou intégral.

Donc, pas de turbocompression, pas d’essence super requise, et pas de soucis quant à la fiabilité de la mécanique, Toyota ayant généralement fait ses preuves à cet égard depuis fort longtemps. La consommation du moteur de base figure parmi les plus écoénergétiques du segment, avec une consommation mixte ville/route de 8,2 L/100 km dans le cas du RAV4 à rouage intégral. Lors de notre essai hivernal de la version TRD Off-Road, qui affiche plutôt une moyenne mixte de 8,6 L/100 km, nous avons obtenu une consommation de 9,8 L/100 km.

Le Toyota RAV4 2020 peut aussi être équipé d’une motorisation hybride produisant 219 chevaux, affichant une excellente moyenne combinée de 6,0 L/100 km. Seul le nouveau Ford Escape hybride 2020 à rouage intégral fait mieux avec une cote de 5,9. En 2021, Toyota ajoutera le RAV4 Prime à sa gamme, doté d’un système hybride rechargeable de 302 chevaux et une autonomie 100 % électrique estimée à 62 kilomètres. En somme, peu importe le RAV4 choisi, on obtiendra un VUS peu énergivore.

Le RAV4 propose également un habitacle spacieux, que ce soit pour les passagers à l’avant comme à l’arrière. La fameuse bosse dans le plancher sous les pieds du passager central arrière est peu élevée, ce qui continue au confort pour trois personnes sur la banquette. Quant à l’aire de chargement, on compte un volume de 1 048 à 1 065 litres avec les dossiers arrière relevés, et de 1 977 litres avec les sièges abaissés. À ce chapitre, seuls les Honda CR-V, Subaru Forester et Volkswagen Tiguan font mieux, et l’ouverture du hayon est très grande.

On a pensé à la convivialité pour les passagers avant, avec des espaces de rangement directement sur la planche de bord. Le design est sobre, mais cohérent, et dans la version TRD Off-Road, on profite de touches intéressantes, comme des surpiqûres rouges contrastantes et quelques accents satinés.

Cependant, tout n’est pas parfait. L’écran tactile et les boutons de commande du système multimédia sont installés haut sur le tableau de bord, difficile à atteindre sans s’étirer le bras et nous distraire lors de la conduite. Au moins, le Toyota RAV4 2020 propose désormais l’intégration Apple CarPlay et Android Auto. Il manque aussi des poignées au bout des appuie-bras de portes afin de mieux les retenir lors des journées venteuses.

Et il faut le dire, le RAV4 n’est pas des plus divertissants à conduire. Le moteur fournit la puissance nécessaire, mais sa sonorité est loin d’être mélodieuse, et pour afficher cette belle économie de carburant, la boîte automatique monte en rapport dès qu’elle le peut, ce qui gomme la sensation de performances. Évidemment, on peut activer le mode sport qui aiguise légèrement les réflexes de la motorisation, mais cela ne change pas grand-chose.

La version TRD Off-Road nous invite à sortir des sentiers battus et explorer le fond des bois, avec son allure plus robuste et sa suspension retravaillée. Alors que le rouage intégral régulier favorise les roues avant en conduite normale et peut acheminer jusqu’à 50 % du couple moteur aux roues arrière au besoin, le TRD Off-Road ajoute la vectorisation du couple pour varier la puissance envoyée entre les roues arrière au besoin. Pourra-t-on suivre nos amis au volant de leur Toyota 4Runner et FJ Cruiser? Non, mais la version TRD a tout de même l’air cool.

Se détaillant à partir de 28 090 $ avant les frais de transport et de préparation, la variante la mieux équilibrée s’avère le RAV4 XLE à rouage intégral, qui coûte 33 790 $ et qui comprend entre autres un toit ouvrant, un hayon à commande électrique, un climatiseur automatique bizone, une clé intelligente et un volant chauffant. La version TRD Off-Road coûte 41 790 $, alors que le RAV4 Limited hybride trône au sommet de l’échelle de prix à 42 790 $.

Comment se compare le Toyota RAV4 2020 par rapport à ses concurrents? Le Mazda CX-5 propose un meilleur agrément de conduite et un design plus élégant (à notre avis), mais n’est pas aussi spacieux. Le rouage intégral à prise constante du Subaru Forester est supérieur au système du RAV4, mais autrement, les deux VUS sont tout aussi polyvalents et écoénergétiques. Le Honda CR-V est légèrement plus spacieux, mais son moteur turbocompressé a récemment connu des problèmes de fiabilité. Le Ford Escape propose des motorisations hybrides tout comme le RAV4, mais l’on a soulevé quelques problèmes de finition et de qualité des matériaux dans cette nouvelle génération. Le Hyundai Tucson consomme beaucoup plus, mais comprend une liste d’équipement plus intéressant pour le prix demandé.

Au final, le grand avantage du RAV4, c’est qu’il possède de belles qualités et peu de points négatifs. Pour les consommateurs qui n’ont pas le temps ni l’envie d’analyser la douzaine de VUS compacts actuellement sur le marché, celui de Toyota représente une valeur sûre.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut