Home / Essais Routiers / MINI John Cooper Works Countryman 2020 : une dose de stéroïdes

MINI John Cooper Works Countryman 2020 : une dose de stéroïdes

MINI John Cooper Works


  • Le MINI John Cooper Works Countryman 2020 se détaille à partir de 43 090 $.
  • Son nouveau moteur produit 301 chevaux et un couple de 331 livres-pied.
  • Comme dans tout MINI, le Countryman propose peu de caractéristiques de sécurité avancées.

Dans un marché automobile devenu, il faut l’avouer, un peu terne, on peut toujours compter sur MINI pour faire les choses différemment et pour nous accrocher un sourire au visage lorsque nous sommes derrière le volant. C’est particulièrement le cas du MINI John Cooper Works Countryman 2020.

Cette petite bibitte – ou devrait-on dire grosse bibitte, pour une MINI – en habillage John Cooper Works a toujours su nous charmer avec ses performances énergiques, son comportement routier amusant et sa bouille sympathique. En 2020, la marque lui a injecté une forte dose de stéroïdes, lui conférant beaucoup de plus puissance qu’auparavant.

En effet, son moteur turbocompressé à quatre cylindres de 2,0 litres voit sa puissance passer de 228 à 301 chevaux, alors que son couple a grimpé de 258 à 331 livres-pied. Des hausses substantiels, et selon le constructeur, le MINI John Cooper Works Countryman 2020 peut accélérer de 0 à 100 km/h en 5,1 secondes. Pas mal du tout.

Quant à la consommation d’essence, la variante JCW affiche des cotes ville/route de 10,0 et 7,8 L/100 km, pour une moyenne mixte de 9,0 L/100 km. C’est fort appréciable pour profiter d’autant de puissance et d’un rouage intégral, et ce nouveau moteur est même moins énergivore en ville que celui de l’an dernier, bien que dans les deux cas, l’essence super soit requise. Nous avons toutefois obtenu une moyenne de 10,6 L/100 km lors de notre essai hivernal.

Bon, comme le Countryman est un véhicule multisegment, plus lourd et plus gros que la MINI 3 portes à hayon, faut pas s’attendre à une agilité à faire dresser les cheveux sur la tête. Mais pour un VUS, c’est une révélation, même en ce qui concerne les variantes moins puissantes et moins sportives. Ses rivaux sous-compacts de marques populaires que sont les Fiat 500X, Mazda CX-30, Chevrolet Trailblazer, Nissan Qashqai, Subaru Crosstrek, Hyundai Kona et autres, sont de vrais somnifères à côté du Countryman.

Et que dire du design extérieur du MINI John Cooper Works Countryman 2020? Il va sans dire que son style extroverti le démarque aisément des autres VUS, et l’habillage de cette version la plus sportive est résolument affirmé. Un peu trop, peut-être? Ça dépend si l’on choisit le toit et les coques de rétroviseur de couleur assortie ou contrastante, et l’on peut également opter pour des bandes décoratives noires ou rouges.

Dans l’habitacle, c’est pas mal la même histoire, avec un design distinct dont la présentation mise sur des formes circulaires réparties d’un bout à l’autre, et des sièges garnis de cuir, de similisuède et de surpiqûres rouges. L’immense module rond au centre de la planche de bord dispose d’un anneau lumineux, dont l’éclairage varie en couleur selon le mode de conduite choisi et la commande qu’on vient d’utiliser. Ça amuse les passagers.

Autrement, la disposition des commandes est ergonomique, le système multimédia est facile à utiliser en conduisant grâce à la molette multifonction logé sur la console centrale, et les sièges sport très sculptés nous tiennent en place lors de la conduite sportive. Ils sont toutefois un peu fermes pour les longs trajets routiers. L’espace est suffisant à l’avant comme à l’arrière, quoique la banquette soit un peu étroite pour asseoir trois passagers en toute aisance. Ses rivaux font-ils mieux à ce chapitre? Pas vraiment.

Si l’on peut reprocher au MINI John Cooper Works Countryman 2020, c’est le manque de caractéristiques de sécurité avancées. Le petit multisegment propose l’avertissement de précollision frontal et le régulateur de vitesse adaptatif, mais ces fonctionnalités sont livrables, et non de série. La surveillance des angles morts, l’alerte de trafic transversal arrière, le freinage autonome d’urgence et la prévention de sortie de voie ne sont pas disponibles du tout. Par rapport à la concurrence, les produits MINI ont pris du retard à ce chapitre.

Le MINI Countryman 2020 se détaille à partir de 31 690 $ avant les frais de transport et de préparation, ce qui place le multisegment entre les modèles de marques populaires et ceux des marques de luxe. Quant à l’édition JCW, elle ouvre la mise à 43 090 $, et notre véhicule à l’essai incluait plus de 10 000 $ d’options pour un total de 53 530 $. Ouf!

Loin d’être abordable, cette version du Countryman ainsi équipée joue plutôt dans la cour du futur Mercedes-AMG GLA 35 2021, du BMW X2 M35i et même, à quelques milliers de dollars près, du Porsche Macan de base. Trois véhicules plus prestigieux, dotés d’une finition plus soignée et tout aussi agréables à piloter.

On a beau être charmé par la grande puissance du MINI John Cooper Works Countryman 2020, notre côté rationnel nous dit de se rabattre plutôt sur la version Cooper S à 189 chevaux, plus confortable pour la conduite au quotidien et beaucoup moins dispendieux à 35 000 $.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut