Home / Essais Routiers / GMC Yukon 2021 : le mien est plus gros

GMC Yukon 2021 : le mien est plus gros

GMC Yukon 2021


  • Le GMC Yukon 2021 se détaille à partir de 57 998 $ avant les frais de transport et de préparation.

  • Espace intérieur impressionnant, grand confort de roulement, motorisations efficaces.

  • Consommation importante, visibilité vers l’avant problématique, prix élevé des versions AT4 et Denali.


Les VUS pleine grandeur ne sont peut-être les modèles les plus populaires au Québec et au Canada, il n’en reste pas moins que des mastodontes comme le GMC Yukon 2021 s’avèrent ultra pratiques pour trimbaler la famille, remorquer le bateau au chalet et partir en road trip dans un confort absolu.

Cette année, le gros utilitaire se paye une cure de jeunesse, et profite non seulement d’une nouvelle plate-forme plus moderne, mais aussi d’une suspension arrière indépendante améliorant le comportement routier et permettant un habitacle plus logeable à l’arrière. Le Yukon est une fois de plus proposé en versions à empattement régulier et allongé.

Par rapport à la génération sortante, le GMC Yukon 2021 a gagné en longueur, en largeur et en hauteur, affichant désormais des dimensions quasi identiques à celles de ses rivaux, soit le Ford Expedition, le Toyota Sequoia et le Nissan Armada, ainsi qu’à ses acolytes partageant sa plate-forme et ses mécaniques, les Chevrolet Tahoe et Chevrolet Suburban.

Le nouvel aménagement intérieur corrige deux lacunes importantes de l’ancien Yukon. On a augmenté le dégagement pour les jambes dans les deuxième et troisième rangées, alors que la capacité de chargement derrière la banquette arrière du Yukon passe de 433 à 722 litres, soit une amélioration de 67 %. Derrière la rangée médiane, le volume atteint 2 057 litres, un gain de 40 %, et en rabaissant tous les sièges, obtient un volume de 3 479 litres, en hausse de 30 %. Quant au Yukon XL, les augmentations sont moins significatives, mais on se retrouve avec un maximum de 4 097 litres. Dans les deux configurations, on surpasse les capacités de tous les rivaux.

Si les motorisations du GMC Yukon 2021 semblent familières, on a droit à de nouvelles générations de moteurs du constructeur et d’une nouvelle boîte automatique à 10 rapports. Le V8 de 5,3 litres produit toujours 355 chevaux et un couple de 383 livres-pied, mais il dispose d’un système arrêt/redémarrage automatique ainsi que d’une gestion dynamique du carburant, pouvant désactiver temporairement jusqu’à sept des huit cylindres en conduite relaxe.

Hélas, le poids plus élevé du nouveau Yukon vient gommer l’efficacité de ces systèmes, et les cotes de consommation ville/route/mixte annoncées de 14,8 / 11,8 / 13,5 L/100 km (lorsqu’équipé du système à quatre roues motrices) provoqueront des saignements de nez aux environnementalistes. L’ancien Yukon était plus énergivore en circulation urbaine, moins sur l’autoroute. Avec des moyennes de 15,4 et de 16,4 L/100 km, respectivement, les Armada et Sequoia sont encore pires, alors que l’Expedition fait meilleure figure avec sa cote de 12,5 L/100 km, grâce à son moteur V6 biturbo légèrement moins assoiffé.

Au moins, on peut faire le plein d’essence ordinaire avec la cylindrée de 5,3 litres, alors que le V8 de 6,2 litres équipant les versions Denali carburent au super. On aime bien la fougue supplémentaire fourni par ses 420 chevaux et son couple de 460 livres-pied, mais non seulement l’essence lui-même coûte plus cher, mais la cote mixte grimpe à 14,8 L/100 km. Un six cylindres turbodiesel vient à la rescousse du GMC Yukon 2021, avec 277 chevaux, 460 livres-pied et une consommation encore inconnue, mais que l’on estime à environ 10,5 L/100 km. Voilà qui est mieux.

Sur la route, le Yukon affiche une qualité de roulement améliorée par rapport à la génération précédente, et la version AT4 essayée – une nouvelle édition « hors route » pour 2021 – roulait sur des pneus de 20 pouces. Après avoir conduit le Tahoe High Country chaussé sur des roues de 22 pouces, on peut affirmer que les pneumatiques de 20 pouces avec leur flanc plus haut procurent un roulement plus feutré.

Dynamiquement, le Yukon avec sa nouvelle suspension se comporte drôlement bien, même si l’on ne doit jamais oublier qu’on file à bord d’un VUS de 2 600 kilogrammes avec un centre de gravité élevé. Ce qui aide également, c’est la suspension pneumatique disponible en option, qui comprend les amortisseurs magnétorhéologiques. On peut donc remonter la caisse pour un roulement plus spongieux, alors que la suspension s’agenouillera à l’arrêt pour faciliter les entrées et les sorties. En conduite hors route, avec le boîtier de transport en gamme basse (4WD Low), on peut même remonter la caisse de deux pouces pour une meilleure garde au sol.

La version AT4 propose un style plus robuste, la tendance du moment chez les véhicules utilitaires, mais ultimement, les capacités hors route ne sont guère mieux qu’avec les autres déclinaisons du GMC Yukon 2021. Les caractéristiques spécifiques se limitent pas mal à un bouclier avant doté d’une plaque de protection et un angle d’attaque de presque 32 degrés, de crochets de remorquage et de pneus tout terrain.

Quant à l’édition Denali, la plus cossue de la gamme, on se rapproche du luxe offert par le Cadillac Escalade – lui aussi redessiné pour 2021 – avec une grille chromée massive et d’autres éléments esthétiques distincts. Son habitacle propose du cuir perforé haut de gamme avec coutures contrastantes, des garnitures exclusives, alors que l’écran tactile du système multimédia est intégré dans la planche de bord centrale. Dans toutes les autres versions du VUS, l’écran se trouve perché sur le dessus de ladite planche.

Au Canada, GM s’attend à ce que 60 % des ventes du Yukon soient constituées de la version Denali, suivie de l’AT4 à environ 25 %. Le reste sera réparti entre les déclinaisons SLE et SLT. Les consommateurs optent donc pour les versions plus chères, donc plus profitables pour le constructeur. Personne ne s’en plaindra, évidemment.

Le GMC Yukon 2021 fait également le plein de technologie avec une foule de caractéristiques de sécurité avancée, le plus récent système multimédia avec l’intégration sans fil d’Apple CarPlay et Android Auto ainsi qu’un système de divertissement à l’arrière avec deux écrans tactiles, sur lesquels on peut projeter l’image de notre téléphone intelligent, ou bien brancher un appareil externe via les ports HDMI et USB. Les enfants seront bien contents de pouvoir brancher leur console de jeu et de s’amuser pendant le road trip – au lieu d’admirer le paysage…

Toit ouvrant panoramique, marchepieds rétractables à commande électrique, hayon électrique, sièges chauffants et ventilés à l’avant, sièges capitaine chauffants dans la deuxième rangée, accoudoir avant central coulissant à commande électrique – les gadgets de confort et de commodité ne manquent pas dans le GMC Yukon 2021. En cochant toutes ces options, on se retrouve tout de même avec un VUS coûtant au-delà des 80 000 $. Ouf.

Tout n’est pas parfait dans le Yukon. Outre la consommation démesurée, les piliers avant sont larges et les rétroviseurs aussi, gênant la visibilité vers l’avant. Il faut donc redoubler de prudence dans les intersections bondées de piétons. Et si l’espace intérieur est généreux, les dimensions extérieures rendent les manœuvres de stationnement au centre commercial un peu plus compliquées. Vive le système de caméras à 360 degrés.

Affichant un prix de départ de 57 998 $ avant les frais de transport et de préparation, le Yukon est tout à fait atteignable. Toutefois, la version AT4 – équipée de série du système à 4RM – ouvre la mise à 74 698 $. Notre VUS à l’essai était muni de l’ensemble Premium Plus AT4 (9 795 $) et des sièges baquets dans la deuxième rangée (430 $), pour un total de 84 923 $. Un Yukon XL Denali tout équipé frise les 100 000 $.

Grâce à toutes ses améliorations, le GMC Yukon 2021 se hisse à la tête de sa catégorie, au même titre que les Tahoe et Suburban. Si l’Expedition est un produit fort compétent et consomme moins de carburant, les nouveaux gros VUS de GM en mettent plein la vue au chapitre de la conduite, de l’équipement et de l’espace intérieur.

Laissez une Réponse

Votre adresse courriel ne sera pas publiéeLes champs requis sont indiqués *

*

Haut